Mémoire des Vins Suisses
Vins · Vaud

Yvorne Grand Cru Château Maison Blanche

Château Maison Blanche

Premier millésime MDVS
2006
Appellation
Chablais AOC
Cépage
Chasselas
Parcelles
4 parcelles (Maison Blanche, Au Lamont, Vers le Torrent, Les Planteux) à Yvorne, un total de 6,38 ha, situation sud/sud-ouest, 485 m d’altitude
Nature du sol
En haut: léger, sablonneux. En bas: lourd, argileux, gravier
Densité de plantation
8500–10 500 ceps par hectare selon le système de culture
Système de culture
Gobelet et Cordon Royat
Année de plantation
1974–2008
Système d’exploitation
Production intégrée
Vinification
Léger foulage, débourbage. Pressurage, chaptalisation minime. Fermentation avec levures sélectionnées, durée 20–30 jours, puis fermentation malolactique. 5 mois d’élevage en fûts de bois sur lies fines. Légère filtration avant la mise en bouteilles.

Notes de dégustation

2016
Alcool:
Acidité totale:
Sucre résiduel:
Dégustation du 7.12.2017
Jaune à reflets verts; nez ouvert, puissant, riche, de fruits jaunes; attaque sur un léger CO2; bouche ample, ouverte; fruits jaunes mûrs, pêche, mangue; beau volume en bouche, avec une certaine sucrosité. (pth)
à suivre
2015
Alcool:
Acidité totale:
Sucre résiduel:
Dégustation du 5.12.2016
à garder
2014
Alcool: 12,4 % Vol.
Acidité totale: 3,6 g/l
Sucre résiduel: 0,8 g/l
Dégustation du 15.12.2015
Pâle à reflets verdâtres ; nez intense, d’herbes aromatiques, de verveine ; de l’élégance, typé chasselas ; attaque souple, CO2 ; puissance moyenne ; finale saline ; bon soutien acide, mais flatteur et, finalement, équilibré. (pth)
à garder
2013
Alcool: 12,2 % Vol.
Acidité totale: 3,4 g/l
Sucre résiduel: 1,7 g/l
Dégustation du 7.12.2017
Jaune moyen; nez ouvert, sur une note lactique et des arômes de fruits jaunes; attaque assez vive, fraîche; bon volume en bouche; de la finesse et de l'élégance; finale sapide, acidulée, renforcée par un CO2, légèrement asséchant; notes de tilleul et de miel. Belle expression du cépage et du terroir! (pth)
à suivre
Dégustation du 18.12.2014
à garder
2012
Alcool: 12,5 % Vol.
Acidité totale: 3,0 g/l
Sucre résiduel: 1,5 g/l
Dégustation du 5.12.2016
à suivre
Dégustation du 31.10.2013
Jaune clair; nez délicat de tilleul, de citron, de fruits jaunes et une pointe de silex; attaque franche, discrète pointe de carbonique, matière mûre et finale crayeuse composent un vin frais et très élégant d'une magnifique longueur (at)
à garder
2011
Alcool: 12,7 % Vol.
Acidité totale: 3,1 g/l
Sucre résiduel: 1,3 g/l
Dégustation du 15.12.2015
Pâle à reflets jaunes ; nez mûr de confiserie, de raisins secs, notes maltées; attaque souple et riche, CO2 ; fruits confits, mirabelle ; du gras, de la souplesse ; de la richesse contrebalancée par un peu d’amertume noble ; manque acidité, sèchard en finale un vin un peu pataud et mûr, fatigué pour le millésime. (pth)
à suivre
Dégustation du 6.07.2012
Traubig-verschlossen, dabei nicht banal, in Untertönen Walnuss, Melisse, Maiglöckchen. Frischer Auftakt mit einer Spur Kohlensäure, dann geschmeidig und etwas viskos, gute Dichte, Fülle und dennoch nicht breit, mineralisch getragen, inhaltsreich, ein markanter, rassiger Wein mit Kraft. (us)
à suivre
2010
Alcool: 11,9 % Vol.
Acidité totale: 3,4 g/l
Sucre résiduel: 2,4 g/l
Dégustation du 7.12.2017
Jaune; nez ouvert, sur des nuances déjà tertiaires, teintées de fleurs blanches et de tilleul; attaque pleine, grasse et élégante à la fois, sur des arômes de fruits blancs, de poires et de litchis; finale sapide avec une note saline. Beau vin d'un style suave enveloppé et assumé. (pth)
à suivre
Dégustation du 18.12.2014
à garder
2009
Alcool: 12,6 % Vol.
Acidité totale: 2,9 g/l
Sucre résiduel: 0,9 g/l
Dégustation du 5.12.2016
à boire
Dégustation du 31.10.2013
Robe jaune clair; nez moyennement expressif de fleurs de tilleul, de pierre chaude et de noisette grillée; bouche moyenne, belle acidité suave, finale persistance composent un vin soyeux d'une grande élégance ainsi que d'une belle complexité. (at)
à garder
2008
Alcool: 12,3 % Vol.
Acidité totale: 3,8 g/l
Sucre résiduel: 0,4 g/l
Dégustation du 15.12.2015
Jaune clair ; nez de mandarine, de gingembre confit ; attaque sur la douceur, mais acidité un peu astringente (doux-amer) ; du gras, de la puissance ; structuré et complexe, avec une pointe d’acidité finale fraîche. (pth)
à boire
Dégustation du 6.07.2012
Reifearomen mit einer geradezu beerigen Frucht, Flieder und getrocknete Zitronenschale. Am Gaumen CO2-frisch, ausladend mit straffer Säure, die spät angreift, grünlicher Abgangsextrakt, der Duft wirkt reifer als der Gaumen. (us)
à suivre
Dégustation du 18.12.2009
Robe jaune claire; nez discret de tilleul avec des notes minérales; bouche tonique et fraîche avec une acidité vive et une finale longue quoique un peu âpre; un Yvorne classique avec un beau potentiel de maturité. (mk/jli)
à suivre
2007
Alcool: 12,3 % Vol.
Acidité totale: 3,4 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 23.05.2017
Jaune doré; nez à la fois lactique et de fruits jaunes, la mangue; attaque ample, sur une note anisée; du gras, de la présence, belle fraîcheur; un vin rond, riche, ample et bien mûr. (pth)
à suivre
Dégustation du 18.12.2014
à suivre
2006
Alcool: 12,0 % Vol.
Acidité totale: 3,5 g/l
Sucre résiduel: 2,0 g/l
Dégustation du 31.10.2013
Robe jaune; le nez pas tout à fait net cache sous une note de vernis des arômes minéraux et fruités; attaque carbonique et finale un rien amères encadrent une bouche structurée. Peu harmonieux, ce vin se trouve dans une phase difficile (at)
à suivre