Mémoire des Vins Suisses
Vins · Genève

Grand’Cour Cabernets Franc & Sauvignon

Domaine Grand’Cour

Premier millésime MDVS
2000
Appellation
Genève AOC
Cépages
Cabernet Franc (70%) Cabernet Sauvignon (30%)
Parcelle
1,35 ha exposition sud/sud-ouest au Domaine de Grand’Cour à Peissy
Nature du sol
Calcaire argileux sur bancs de molasse
Densité de plantation
10 400 ceps par hectare
Système de culture
Guyot bas
Années de plantation
1995, 1997, 2001, 2007, 2017
Système d’exploitation
Conventionnelle, evolution vers une culture proche de la nature
Vinification
Egrappage, fermentation en récipients avec pigeage et remontage, fermentation malolactique et élevage 24 mois en pièces bourguignonnes en partie neuves avec bâtonnage régulier. Légère filtration, pas de collage avant la mise en bouteilles.

Notes de dégustation

2013
Alcool:
Acidité totale:
Sucre résiduel:
Dégustation du 18.12.2017
Belle robe pourpre profond; nez d'herbes  aromatiques, de cassis et de menthol; attaque  fraîche; bon volume; tanins jeunes et fermes; finale assez fruitée, sur les fruits rouges; un vin  puissant, non sans élégance à la finale  agréablement épicée. (pth)
à garder
2012
Alcool:
Acidité totale:
Sucre résiduel:
Dégustation du 13.12.2016
à garder
2011
Alcool: 14,4 % Vol.
Acidité totale: 4,8 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 14.12.2015
Pourpre profond ; nez de confiserie, de confiture de mûre, avec une pointe de cassis ; attaque fraîche, mentholée ; à la fois puissant et élégant, charmeur et profond, rond et acide ; en rétro, on retrouve les fruits noirs ; un vin très travaillé, plus technique que terroir, avec des notes un peu animale, style un peu américain ! (pth)
à garder
2010
Alcool: 13,8 % Vol.
Acidité totale: 4,9 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 18.12.2017
Pourpre à reflets brunâtres; nez très animal, avec des notes d'herbes sèches; attaque étriquée; finale un peu sèche et amère; astringent et austère, sur une note de boisé résineux asséchant. (pth)
à suivre
Dégustation du 17.12.2014
à garder
2009
Alcool: 14,9 % Vol.
Acidité totale: 4,5 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 13.12.2016
à suivre
Dégustation du 30.10.2013
Robe opaque et sombre; nez expressif de fruits noirs, de malt, de brou de noix, de sauge, d'estragon et de cuir; attaque souple, acidité bien équilibrée, tanins présents composent un vin structuré et puissant, mais un rien présomptueux et un tantinet international (at)
à garder
2008
Alcool: 13,3 % Vol.
Acidité totale: 4,5 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 14.12.2015
Pourpre à reflets violacés ; nez profond, puissant, complexe, avec encore une note de vanille et de chocolat ; attaque fraîche, juteuse, sur le sureau ; boisé fondu et belle expression du fruit, avec des notes épicées, poivrées, en fin de bouche ; long et harmonieux ; tanins brutaux ; en bouche, ne tient pas les promesses du nez ! (pth)
à garder
Dégustation du 4.07.2012
Komplexes, aber auch etwas eigenwilliges Duftbild: Deutliche Holznoten (erinnernd an Rahm und mou mou-Karamell) sind von einer vielschichtigen Frucht flankiert, die neben Kirsch- und Pflaumennoten auch geradezu gelbfruchtige Töne anklingen lässt. Am Gaumen beginnt der Wein weich und rund zu fliessen, dann adstringiert jugendlicher Gerbstoff. Insgesamt mittelgewichtig, in sich stimmig – und bereits vergleichsweise zugänglich. (us)
à suivre
2007
Alcool: 13,5 % Vol.
Acidité totale: 4,2 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 29.06.2017
Pourpre à reflets brunâtres; nez animal, avec des notes de graphite; attaque suave, matière dense, avec des saveurs de café, de chocolat noir; finale un peu chaude (13,8% d'alcool). (pth)
à garder
Dégustation du 17.12.2014
à suivre
Dégustation du 18.12.2009
Robe d'un rouge intense et juvénile; nez ouvert avec des notes de confiture de groseilles et de fruits à noyau, discrète présence du bois; bouche moyenne, bonne ampleur, belle acidité, tanins fins et tendres; belle longueur; un vin frais, harmonieux et souple avec un beau potentiel. (mk/jli)
à garder
2006
Alcool: 13,7 % Vol.
Acidité totale: 4,3 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 30.10.2013
Robe rubis foncé et dense; nez discret de bois de cèdre, de malt et de fruits secs; léger carbonique en attaque, bouche structurée et fraîche mais sans grand volume, aromatique de fruits noirs et d'épices composent un vin élégant et rectiligne (at)
à suivre
2005
Alcool: 14,2 % Vol.
Acidité totale: 4,9 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 27.02.2015
Kräftiges, dunkles Rot mit schwachem Reiferand; Bouquet von mittlerer Intensität, Noten von dunklen Früchten, Mokka, Kirschenkompott, Malz, Leder; relativ kurzer, weicher Auftakt, etwas Kohlensäure, präsente Säure, markanter Gerbstoff, aromatisch eher schach dotiert. Zeigt sich derzeit in einer eher schwierigen Phase. (mk)
à suivre
Dégustation du 4.07.2012
Vitale Farbe. Verschlossener Duft mit Kräuter-Aromen: Thymian, Kräuterbitter. Im Mund reifer als im Duft, geschmolzen mit dezenter Säure, deutlich taktil-mineralisch fortsetzend. Die Gaumenstruktur überzeugt schon jetzt, die Aromen müssen sich noch entfalten. (us)
à garder
2004
Alcool: 14,0 % Vol.
Acidité totale: 4,6 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 18.12.2017
Pourpre à reflets brunâtres; nez de «toffee», de massepain. 4-un peu tourbé; attaque sur les fruits macérés au rhum; structure moyenne; finale sur des tanins présents, qui s'assouplissent. (pth)
à suivre
2003
Alcool: 14,1 % Vol.
Acidité totale: 4,5 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 13.12.2016
à boire
Dégustation du 30.10.2013
Robe opaque et sombre; nez complexe de fruits noirs, de malt, de noix, d'estragon, de sauge et d'épices; attaque souple, bouche ample, tanins perceptibles, fraîcheur mentholée composent un vin intense, complexe et épicé (at)
à suivre
2002
Alcool: 13,4 % Vol.
Acidité totale: 4,8 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 14.12.2015
Pourpre profond ; nez d’épices, d’évolution, avec des notes tertiaires, sur le café et le cuir ; attaque fraîche, mentholée ; un peu viandé en bouche ; long, puissant ; notes toastées en fin de bouche, complexe, avec une certaine fraîcheur de fruit, mais des tanins un peu secs. (pth)
à suivre
Dégustation du 4.07.2012
Eine würzige, erdige Bordeauxnase: noch einiges Holz (Schokopulver und Haselnuss), aber auch Erde, Blut, Eisen, Jod und Minze. Im Mund dicht mit feinem Gerbstoff bepackt, aus feinen Pixeln Druck aufbauend, eleganter nerviger Hintergrund, gereift – aber dennoch mit protestantischer Strenge. Eine unterschwellige Flaschenreduktion macht es ratsam, den Wein zu dekantieren. (us)
à suivre
2001
Alcool: 13,0 % Vol.
Acidité totale: 4,4 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 18.12.2017
Pourpre reflets bruns; nez iodé, d'algues; attaque sur le champignon; finale marquée par un boisé humide, les champignons de Paris, l'amertume. (pth)
à boire
Dégustation du 17.12.2014
à boire
2000
Alcool: 13,6 % Vol.
Acidité totale: 4,8 g/l
Sucre résiduel: 0 g/l
Dégustation du 13.12.2016
à boire
Dégustation du 30.10.2013
Robe brunâtre aux reflets tuilés; nez malté où pointent les fruits mûrs, le sous-bois, le poivre, l'humus et le champignon; bouche souple un rien réductive dotée d'une belle structure qui dévoile un belle maturité, de la rectitude, du fondant et du caractère. Ce sujet a fort bien vieilli (at)
à boire