Mémoire des Vins Suisses
Réflexions · 2009

Amitié, patrie, promotion

Amitié, patrie, promotion : voilà les buts primordiaux de la Mémoire des Vins Suisses tels qu’ils ont été énoncés par l’un de nos membres de Genève. Au début de notre projet, il s’agissait en principe « seulement » de démontrer le potentiel de vieillissement sous-estimé du vin suisse. Mais par la suite, de nouvelles tâches vinrent s’y ajouter. Car derrière les vins entreposés par nos soins, il y a des personnes des quatre coins de notre pays qui parlent des langues totalement différentes au sens propre comme au sens figuré. Malgré ces différences ou peut-être à cause d’elles, une amitié véritable s’est développée entre les vignerons de la Mémoire, un lien qui apporte le soutien interne nécessaire à notre association. En tant que pratiquement seule organisation sur le plan suisse réunissant des producteurs des six régions viticoles, elle se lance aussi dans des tâches pour lesquelles la branche viti-vinicole officielle de notre pays menace d‘échouer en raison de ses intérêts particuliers cantonaux et régionaux. Une forte présence de la Suisse viti-vinicole dans notre pays et à l’étranger est pour nous quasiment un devoir patriotique, même si nous ne recevons aucun soutien financier des caisses fédérales. Le fait qu’il en résulte finalement une forte promotion pour chaque entreprise, est une suite logique : Quand tout va bien pour tous, tout va bien pour chacun en particulier.

Texte: Andreas Keller
Andreas Keller est membre
fondateur de la
Mémoire des Vins Suisses.